Vous autorisez-vous à écouter vos émotions ? Vous autorisez-vous à écouter vos émotions ?

Vous autorisez-vous à écouter vos émotions ?

14 août 2019

Devenir "l’observateur" de ce qui se passe en soi est une aventure passionnante dans laquelle le moment présent devient une voie pour mieux se connaître.

Écouter ses émotions, c’est d’une certaine manière écouter son coeur. C’est s’autoriser à se libérer des désirs et des attentes, c’est oser se détacher des postures et des masques que l’on prend quand on veut ressembler à ceci ou à cela, c’est être plus authentique.

“S’ouvrir à ce qui se passe en Soi d’abord, pour s’ouvrir consciemment au monde, aux autres, ensuite”

L’émotion ne se recherche pas, c’est elle qui nous trouve. A nous d’écouter ce qu’elle à a nous dire. Il est un exercice difficile de décrire une émotion ou d’en témoigner dans le langage des mots. En revanche, prêter attention aux émotions qui ponctuent nos journées est à la portée de tous. En entrainant cette qualité d’observation de Soi, il devient plus aisé d’agir en cohérence avec ses besoins et aspirations. Faire des choses qui nous correspondent est différent de faire par devoir ou obligation. Notre mission: SE FAIRE DU BIEN pour ensuite faire du bien autour de soi.

Lorsque l’émotion est agréable, enveloppante, heureuse, on peut se dire que nous sommes en phase avec le moment présent. A contrario si l’émotion ressentie est désagréable, oppressante, angoissante, il est fort probable que nous soyons en dissonance. Donner du crédit à nos émotions est un pas de plus vers l’épanouissement.

“Je me souviens d’une de ces ballades en solitaire dans mes Pyrénées natales où l’appel des hauteurs et des vues dégagées encourageaient mon ascension. Arrivée sur la crête, j’ai pris le temps de reprendre mon souffle et de regarder à 360°. Au loin, je découvris l’Aneto, le plus haut sommet de la chaîne, somptueux, flamboyant. A la vue de ce paysage, j’ai subitement senti une émotion m’envahir, les larmes sont montées à mes yeux, le coeur était comme rempli d’Amour. C’était fort et agréable à la fois, je me suis sentie faire partie d’un ensemble.”

Cette expérience passée, au cours de laquelle j’ai accueilli mes émotions sans jugement, m’a procuré une joie vive et intense. Elle m’a aussi permis de comprendre que ces excursions en pleine nature contribuent à mon bonheur et que je dois cultiver ces moments là. Dans mon métier de coach, je suis en permanence en relation avec des personnes et il est nécessaire que je sois bien avec moi, pour être bien avec l’autre, d’où la nécessité d’avoir accès à des moments ressources comme celui évoqué précédemment.

A bien y réfléchir, nous sommes tous les coach de quelqu’un, de notre conjoint, de nos enfants, de nos amis, de nos collaborateurs… Je vous invite à faire l’expérience et à vous laissez traverser en conscience par vos émotions.

En pratique : Vous pouvez vous y exercer durant n’importe quelle activité routinière, en lui accordant votre totale attention.

  • Lorsque vous vous lavez les mains, prenez plaisir à toutes les perceptions sensuelles qui accompagnent ce geste : le bruit et la sensation de l’eau sur la peau, le mouvement de vos mains, l’odeur du savon.
  • Le dimanche soir, après un week-end bien rempli, quand le spleen toque à la porte, laissez-le vous parcourir, sentez ces émotions troublantes. Une nuit plus tard, vous retrouvez forme et vitalité !

Remarquez la silencieuse mais puissante sensation de présence qui se manifeste en vous.

C’est cette qualité de présence que j’encourage au cours de mes coaching.

Je vous souhaite un beau voyage à l’écoute de vos émotions.

Marie-Laure

Marie-Laure BRUNET